Je suis née le 16 janvier 1947. Je partage ma vie entre la banlieue parisienne et la Picardie, terre de mes ancêtres. Depuis 1970 j’ai pris des cours de peinture traditionnelle dans différentes écoles et c’est en art contemporain que j’ai trouvé mon propre style qui s’est affirmé au seuil des années 90.

Mon mode d’expression s’appuie sur l’aquarelle, technique qui laisse une place importante à la spontanéité. L’aquarelle est parfois rehaussée par des encres et par des collages de matériaux qui permettent d’apporter une modulation dans la texture des compositions. Ainsi on peut observer dans mon oeuvre des périodes caractérisées par une utilisation différente des couleurs, des matériaux, des formats ...l’ensemble influencé par les événements de la vie.

 

Je pense que pour comprendre la peinture non figurative, il est nécessaire de percevoir l’environnement dans lequel la peinture a été  réalisée. Autour d’une idée, l''environnement induit des impressions, des sentiments qui se retrouvent exprimés dans les peintures. La même idée exploitée dans un autre lieu conduirait à un autre résultat. L''impact de l’environnement dans lequel la peinture s’exprime est tellement important qu''il me semble difficile de comprendre une peinture sans connaître l’endroit où elle est née.

Il est de notoriété publique que les artistes sont souvent exhibitionnistes. En conséquence, pas de peinture sans exposition. C'est uniquement pour répondre à cette logique implacable que j'ai exposé ma peinture.  Trêve de plaisanterie, je ne suis pas  exhibitionniste, mais j'aime exposer quand même!

Exposer est toujours un plaisir, mais organiser une exposition personnelle est aussi une assez lourde charge. Pour bénéficier du plaisir sans avoir la charge de l''exposition, rien de tel qu''une exposition collective! Comme le montre le tableau suivant, j''ai cédé à de nombreuses reprises à cette facilité.

C'est un endroit privilégié où je peins. Je ne cherche pas les idées, les compositions; elles arrivent toutes seules en ce lieu magique décoré par mes soins. Il est très grand, les murs reçoivent les nouveaux tableaux tandis que les tiroirs accueillent les plus anciens.

Détaché du corps de la maison, il en est à quelques mètres et le téléphone n'y pénètre que très rarement. Il est hors du bruit de l'agitation perpétuelle du monde extérieur. C'est un vrai lieu de création.

 

Quelques articles et souvenirs de manifestations organisée dans les maisons du Conseil Général de l'Oise. Les autres médias, video et audio se trouvent dans le menu "Quelques vidéos"